Rachetée en 2020, la maison Defroidmont déploie son nouveau projet industriel

Nouveau dirigeant de l’entreprise fondée en 1926 par la famille Defroidmont, Christophe Campion oriente son développement vers de nouvelles gammes apéritives plus innovantes et plus adaptées aux attentes des consommateurs. Qui dit nouveaux produits dit investissements dans de nouveaux process de production et de commercialisation. Pour financer ce projet, il vient de boucler un tour de table d’un montant total de 3M€ impliquant FINORPA et Bpifrance.

Fabriquer des produits uniques et innovants grâce à un savoir-faire reconnu sur la pâte, voici la ligne directrice fixée par le nouveau patron de la PME implantée à Maroilles depuis près de 30 ans. La société, qui a fait sa renommée dans la fabrication de flamiches au maroilles, est sortie de l’actionnariat familial en 2020. Christophe Campion, 25 ans d’expérience dans la boulangerie industrielle et l’export, partage avec ses prédécesseurs la même passion du produit. « Nous vendons un savoir-faire français boulanger indiscutable, un process, une recette et aussi un conseil et une écoute. Ainsi, nos produits sont adaptés aux habitudes de consommation de tous nos clients », affirme-t-il.

Un produit innovant et inédit sur le marché

Lauréate du plan France Relance, l’entreprise déploie depuis plus d’un an un nouveau projet industriel avec l’ambition notamment de proposer un produit « plaisir » boulanger. Dans son offre de reprise, Christophe Campion s’était fixé comme objectif de relancer les ventes grâce à de nouveaux produits innovants et porteurs. Il n’a pas fallu attendre très longtemps : mise sur le marché en 2020 en marque distributeur, « la Briochette », produit brioché, fromagé et totalement inédit, a rencontré un succès immédiat ! « La crise de la COVID-19 a été un accélérateur : les Français ont retrouvé le goût des plaisirs partagés, dont font partie les gammes de produits apéritifs », assure le dirigeant. Cette briochette apéritive de format miniature, fourrée après cuisson, a même été primée au salon international M.A.D.E.

Le déploiement du nouveau projet industriel passe aujourd’hui par la réalisation d’un programme d’investissement de 2,7M€, dont 2 M€ en automatisation industrielle, et le renfort de la force de vente pour répondre aux opportunités de marché. En 2021, Defroidmont table sur un chiffre d’affaires de 4,6M€. L’entreprise s’est donnée comme ambition d’atteindre les 8M€ à 4 ans pour un effectif de 45 personnes, contre 38 aujourd’hui.

Une stratégie « plaisir » qui a séduit Finorpa

« Defroidmont évolue sur un marché mature dont certains segments affichent une dynamique de croissance comme le snacking et l’apéritif. Le repreneur a montré sa capacité à relancer les ventes rapidement et efficacement grâce à de bons produits positionnés sur des tendances dynamiques du marché », indique Olivier Nuns, chargé d’investissements chez Finorpa.

« Finorpa nous apporte un accompagnement d’expert qui nous permet de consolider nos bases financières. Ensemble, nous partageons un projet et une stratégie à long terme. Leur soutien et leur bienveillance sont une aide précieuse », estime Christophe Campion, Président de Defroidmont.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">HTML</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*