Actualités

Retour

31 août 2015

Finorpa apporte son soutien financier à Hainaut Plast Industry

Finorpa apporte son soutien financier à Hainaut Plast Industry

Créée en juillet 2013 par David PATE, Hainaut-Plast Industry (HPI) s’est implantée à Cambrai sur le site de l’ex-société Cambrai Chrome. Après une longue procédure administrative liée à la nature de son activité (le recyclage du PVB en fin de vie), l’entreprise a attaqué la phase de construction de l’usine et des machines. A la clé, l’embauche de 21 à 27 personnes en CDI d’ici au 31 juin 2016. Récemment labellisée « entreprise innovante » par BPI France, HPI est soutenue par l’ADEME dans le cadre du Programme des Investissements d’Avenir (PIA).Pour assurer le démarrage de l’activité, FINORPA SCR a été sollicité à hauteur de 300 K€ en obligations convertibles, aux côtés de Nord France Amorçage notamment.

 

A 55 ans, David Pate n’en est pas à son premier défi. Chirurgien-dentiste de formation, il a exercé son métier à l’armée avant de se tourner définitivement vers l’entreprenariat. A ses débuts, il créé la S.A PATE, une entreprise spécialisée dans la collecte de verre (rebuts de fabrication de miroiteries). En 1992, il rachète le fonds de commerce de son père et fusionne les deux entreprises. En 1996, il crée avec deux associés la société France Pare Brise Recyclage afin d’assurer une couverture nationale de la collecte des pare-brise dans les garages automobiles, les centres de démontage de véhicules, les centres de remplacement de pare-brise. En 1997, il implante au Havre une usine de retraitement des emballages en verre. A partir de 1998, PATE SA ouvre son capital au groupe belge Sibelco, spécialisé dans l'extraction, le traitement et la vente de sables siliceux, de silice broyée. David PATE est nommé directeur général. En juillet 2012, il démissionne de ses fonctions pour une nouvelle aventure, et se lance dans la création d’HPI. En janvier 2014, il recrute Bruno GAUTIER, aujourd’hui directeur du développement. Ingénieur de formation et fort d’une expérience de 25 ans dans les matières plastiques, il réalise la formulation des
6 compounds aujourd’hui commercialisables. L’aventure est lancée… S’en suivent 18 mois de procédures administratives car l’installation est classée, puis enfin l’autorisation d’exploitation de l’usine délivrée le 25 octobre 2014.

 

Créer une filière de valorisation du PVB en fin de vie

 

HAINAUT-PLAST Industryrecycle du PVB, un polymère de synthèse utilisé spécifiquement pour assembler les verres et fabriquer du vitrage feuilleté et des pare-brises automobiles.Sur le site de Cambrai, unique en Europe, ce PVB sera réceptionné, trié, broyé et transformé en granules pour ensuite être réutilisé pour fabriquer de nouveaux objets en plastique (tuyaux de jardin, dalles, moquettes, plaques alvéolaires, pièces injectées insonorisantes pour l’industrie automobile…).

 

«  Notre ambition est d’instaurer une filière de valorisation  du film PVB en fin de vie.  Notre stratégie a été d’engager très en amont les démarches commerciales pour valider les besoins du marché afin de saturer dès le démarrage la capacité de production de l’usine », explique David PATE, qui a souhaité attendre la fin des procédures administratives, notamment de l’enquête publique menée autour du site, pour démarrer le recrutement de son équipe.

Deux étapes décisives vont à présent ponctuer le démarrage de l’activité de l’entreprise : la mise en place du process mécanique à partir du 30 août prochain, puis le lancement du process extrusion, c’est-à-dire la transformation du PVB en granulés, courant novembre.

 

A terme, une duplication du modèle en Europe

 

« Il n’y a pas d’activité similaire à la nôtre en Europe », confie le PDG d’HPI, qui prévoit une production annuelle de 20 000 tonnes ainsi qu’une capacité d’extrusion journalière de 106 tonnes. A terme, David PATE, qui compte sur un chiffre d’affaires de 4 à 10 M€ par an, envisage une duplication du process industriel du site de Cambrai sur deux sites en Europe.

 


Pour accompagner le démarrage de l’exploitation, FINORPA SCR est intervenu à hauteur de 300 K€, en obligations convertibles, aux côtés de Nord France Amorçage, pour la même somme. L’ADEME, BPI France, le Conseil régional Nord – Pas de Calais, la Communauté d’Agglomération de Cambrai ainsi qu’Initiative Cambrai comptent au nombre des autres partenaires financiers.

 

FINORPA, plus qu'un partenaire financier

 

«Outre son apport financier conséquent, FINORPA a validé notre projet pour s’assurer qu’il était pérenne d’un point de vue technique et industriel et conforme aux normes environnementales. FINORPA nous a également conseillé dans certaines étapes liées à la création de l’entreprise : dépôt des brevets à l’INPI, protection intellectuelle. Enfin, et non des moindres, il nous a ouvert son réseau d’entreprises dans la région »,  livre David PATE, PDG de HAINAUT-PLAST Industry (HPI).

 

« FINORPA suit ce projet depuis 2 ans. C’est un projet industriel innovant, porteur d’emplois qui sera rapidement exportateur. Au total, beaucoup d’atouts qui motivent notre engagement au côté de David PATE.», ajoute Antoine HARLEAUX, Directeur Général de FINORPA.

Précédent Suivant