Actualités

Retour

24 sept. 2019

Finorpa, Bpi France et Atream entrent au capital de SHM Hôtel

Finorpa, Bpi France et Atream entrent au capital de SHM Hôtel

Bpifrance, via son fonds France Investissement Tourisme et Finorpa entrent au capital de SHM Hôtel, société dédiée à l’exploitation du Mama Shelter de Lille, au côté d’Atream, spécialiste de la gestion d’actifs hôteliers. Ce projet s’inscrit dans le programme de dynamisation urbaine appelé SWAM, situé entre les 2 gares lilloises, au cœur du quartier d’affaires d’EURALILLE.


MAMA SHELTER fait aujourd’hui partie des enseignes les plus dynamiques de l’hôtellerie de chaine française. MAMA SHELTER possède déjà 1668 chambres, 12 restaurants et 780 collaborateurs, dans 11 villes et 6 pays ! En effet, cette enseigne créée par la famille Trigano (CLUB MED) et soutenue par le groupe ACCOR, a su casser les codes de l’hôtellerie pour créer des lieux de vie et de convivialité originaux. La force de l’enseigne est de mettre à disposition de ses clients et partenaires sa double expertise d’hôteliers et de restaurateurs.

 

Après 2 ans de construction, le MAMA SHELTER de Lille a ouvert ses portes le 20 août. L’ensemble est géré par le Groupe Mama. L’établissement lillois est doté d’un hôtel de 112 chambres, couplé d’un espace restaurant avec un bar et le seul toit-terrasse panoramique de Lille offrant une vue imbattable à 180º, unique en son genre sur la métropole. Installez-vous dans ses canapés pour déguster des plats à partager, buvez un verre et détendez-vous, dormez sur vos deux oreilles…Mama s’occupe de tout !


« Nous sommes ravis de contribuer à renforcer l’image de marque de Lille avec l’arrivée d’une enseigne jeune et festive comme MAMA. » Gabrielle Tétart et Serge Mesguich de BPI FRANCE.

 


« Après Los Angeles, Rio de Janeiro, Prague ou Londres, MAMA SHELTER s’installe à Lille ! Nous sommes fiers de contribuer à ce projet innovant et séduisant, qui constitue un élément supplémentaire de l’attractivité des Hauts de France et créateur de 80 emplois. » Isabelle Spender et Jean-Louis Guerin de FINORPA.

Précédent