Actualités

Retour

15 oct. 2018

Lemahieu : une reprise cousue main

Lemahieu : une reprise cousue main

Édith Lemahieu et Olivier Diers, deuxième génération aux commandes de Lemahieu, ont cédé cet été l’entreprise familiale de fabrication textile intégrée à Martin Breuvart et Loïc Baert. Dynamiques et ambitieux, les deux repreneurs partagent une passion commune pour le savoir-faire français ancré dans l’ADN de l’entreprise. Pour financer l’opération, FINORPA SCR a investi 400 K€ dans la holding de reprise, France Textile Development.

 

Spécialisée depuis sa création en 1947 dans la fabrication de sous-vêtements de confort et de bien-être, Lemahieu a toujours eu comme stratégie de fabriquer des produits de niche (sous-vêtements chauds, lingerie cosmétique et paramédicale). Installés à Saint-André-Lez-Lille, les ateliers regroupent la production intégrée qui permet à l’entreprise de gérer toutes les étapes de production, exceptée la teinture : de la création au produit fini, en passant par le tricotage, la coupe, la broderie et la confection. L’entreprise est ainsi capable de répondre avec une grande réactivité à tous types de commandes.


Les deux repreneurs, Martin Breuvart (ancien dirigeant de Sweetco) et Loïc Baert (contrôle de gestion, marketing et direction opérationnelle) entendent s’appuyer sur les forces de l’entreprise pour développer l’activité. Leur stratégie passe par le renforcement des partenariats industriels et commerciaux précédemment noués, comme celui initié en 2013 avec le Slip Français. Ils souhaitent également développer l’export, les ventes e-commerce ainsi qu’une filière textile respectueuse de l’environnement.

 

"Des sous-vêtements bons pour l'Homme et meilleurs pour l'environnement"

 

Labellisée « Origine France Garantie » et OEKO-TEX, agréée « France Terre Textile », l’entreprise bénéficie de l’engouement croissant pour le made in France. Les deux repreneurs envisagent d’aller plus loin. « Nous voulons offrir à nos clients unetraçabilité encore meilleure sur l’origine des fibres et pourquoi pas travailler avec des fibres naturelles proches de chez nous, comme le lin, cultivé en abondance au grand nord de la France.

 

Notre ambition est de concevoir des sous-vêtements bons pour l’Homme et meilleurs pour l’environnement», souligne Martin Breuvart.

 

Avec un chiffre d’affaires prévisionnel de 6 M€ en 2018, dont la moitié réalisé par ses marques propresAchel, Hekla, Raison d'être et Lemahieu, l’entreprise table sur une croissance de 20% à 4 ans. D’ici là,grâce à un carnet de commandes bien rempli, l’activité de l’entreprise est consolidée jusqu’au printemps prochain. La nouvelle équipe dirigeante peut donc prendre le temps de réfléchir à l’impulsion qu’elle souhaite donner à l’entreprise qui compte à ce jour 92 salariés et vient de lancer le recrutement de 15 couturières.

 

Martin Breuvart, Président de Lemahieu :  « Le patrimoine de l’entreprise, son savoir-faire et sa renommée sont des atouts pour développer l’activité. En choisissant Finorpa, nous avons trouvé un partenaire réactif et à l’écoute. Ensemble, nous avons puvalider des conditions qui nous convenaient.

 

Isabelle Spender, chargée d’investissements Finorpa : « FINORPA, fonds d’investissement régional, a toujours été fortement impliqué dans la filière textile. Nous sommes  donc  très fiers d’accompagner la  reprise de l’entreprise LEMAHIEU, acteur emblématique de ce secteur. Le projet des repreneurs, leur complémentarité et le lien de confiance noué avec les cédants nous ont convaincus ».

Précédent