Actualités

Retour

6 déc. 2016

FINORPA accompagne la reprise des HALLES DE QUERCAMPS

FINORPA accompagne la reprise des HALLES DE QUERCAMPS

Créée il y a une quarantaine d’années par Jean-Yves Caron, un self-made man passionné d’œnologie, l’entreprise audomaroise a été rachetée en juillet dernier par Nicolas FRANCOIS, 42 ans, amateur de vin et d’épicerie fine. Pour accompagner cette reprise, FINORPA SCR est intervenu aux côtés du Crédit du Nord et du Crédit Agricole.

 

Après une douzaine d’années chez Valeo au sein de la Direction des achats, Nicolas FRANCOIS était depuis 2011 responsable des achats chez un grand équipementier automobile. L’envie de reprendre une entreprise courait dans sa tête depuis un moment. « Je me suis toujours dit que lejour où je voudrais me faire plaisir, je me lancerais dans une épicerie fine », raconte-t-il. Et l’opportunité s’est présentée l’été dernier lors d’une dégustation aux Halles de Quercamps « autour d’un bon verre ». L’entreprise est florissante et sa réputation dépasse les frontières outre-Manche.

 

Spécialisé sur un positionnement moyen/haut de gamme, le caviste compte en effet des crus prestigieux et des productions plus abordables issues des grandes régions viticoles françaises. Avec 3 400 vins référencés, les Halles de Quercamps ont fidélisé une clientèle d’amateurs de bons vins dans un rayon de plus de 200 km, y compris jusqu’en Grande-Bretagne. 60% de son activité est réalisée en magasin et 40% en gros et à l’export (cavistes, restaurateurs, distribution).

 

Développer l'export, notamment en Chine

 

Pour booster les ventes, le nouveau repreneur souhaite amener plus de visibilité et de services via un site internet qui sera mis en ligne courant décembre. « Ce ne sera pas un site marchand mais plutôt une vitrine virtuelle qui nous permettra de fidéliser une clientèle encore plus éloignée », indique-t-il. Nicolas FRANÇOIS souhaite également développer son chiffre d’affaires auprès des professionnels (restauration, revendeurs et cavistes) ainsi que celui à l’export. « Notre clientèle anglaise, qui représente 15% de notre clientèle, s’est développée essentiellement grâce au bouche-à-oreille. J’aimerais à présent toucher de nouveaux clients, notamment en Chine », précise-t-il. Pour cela, il compte bien réactiver ses réseaux dans un pays qu’il connaît bien pour y avoir vécu 7 ans. « Le besoin existe, à nous de trouver là-bas les bons canaux de distribution », conclut-il.

 

FINORPA, compétence et partenariat

 

« J’avais besoin d’un apport extérieur pour compléter mes fonds propres. J’ai levé des fonds auprès de partenaires privés et de deux banques, le Crédit du Nord et le Crédit Agricole. Mais cela ne suffisait pas. Je me suis rapproché de FINORPA qui m’a semblé être l’organisme le plus compétent pour m’accompagner. Nous avons développé le projet ensemble jusqu'à sa concrétisation finale. FINORPA m’a été d’un précieux soutien pour le montage financier et a travaillé en partenariat ouvert avec mon expert-comptable et les banques », confie Nicolas FRANÇOIS, gérant des Halles de Quercamps. 

Précédent Suivant