Actualités

Retour

25 oct. 2016

FINORPA accompagne la reprise de DUPUIS MECANIQUE

FINORPA accompagne la reprise de DUPUIS MECANIQUE

Sous-traitant d’usinage de précision, DUPUIS MECANIQUE vient d’être repris par Michel GANSEMAN, au travers de la holding Aerodeal SAS. Spécialiste de l’usinage de pièces critiques pour tous les marchés industriels,l’entreprise d’Annezin a été créée en 1973. Elle emploie 45 salariés et travaille principalement pour l’aéronautique, l’énergie et l’agro-alimentaire. Pour accompagner cette reprise, FINORPA PP est intervenu à hauteur de      400 000 euros en emprunt obligataire, dans le cadre du dispositif CRESCENDO PME.

 

A 58 ans, Michel GANSEMAN, de formation ingénieur SUP’AERO, a derrière lui une longue carrière dans les secteurs de la défense (aéronautique, spatial) et du sport automobile de haut niveau. Embauché chez Dassault à Toulouse en 1984 comme ingénieur calcul, il devient ingénieur Méthodes Numériques chez Sonaca (Belgique) en 1985. Sa carrière évolue ensuite vers différents postes : ingénieur chef de projets chez Mecar (Belgique), ingénieur puis Directeur Général de MS composites de 1997 à 2011. De 2011 à 2013, il est Directeur Business Développement Aerospace du groupe AD Industrie, puis devient en février 2013 Président Exécutif de Euro Heat Pipes (Belgique), une entreprise spécialisée dans l’industrie aéronautique et spatiale.

 

Un repreneur expérimenté

 

Son parcours professionnel de haut vol fait de lui un repreneur idéal pour DUPUIS MECANIQUE, présente sur le secteur aéronautique depuis 1981, notamment chez Airbus. « Au cours de ma carrière, j’ai occupé de hautes fonctions dans des PME comme dans des grands groupes. J’ai souhaité aujourd’hui acquérir ma propre entreprise. DUPUIS MECANIQUE jouit d’une bonne réputation dans le secteur de l’aéronautique que je connais parfaitement. Des marchés a priori solides, une bonne technicité, un réel potentiel à l’export : les perspectives de développement sont intéressantes », souligne-t-il. Après une période de prise en main de l’entreprise, le repreneur envisage deux leviers de croissance : le développement du secteur aéronautique  sur le marché français et le développement de l’entreprise à l’international.

 

L'aéronautique, mais pas seulement

 

Aujourd’hui, DUPUIS MECANIQUE est fortement positionnée sur le marché aéronautique (65% de son chiffre d’affaires), au travers notamment d’INDUXIAL, une entité créée en 2005. Dans ce secteur, les marchés de pièces sont affectés à un seul fournisseur pour une durée habituellement de 5 ans chez Airbus/Stelia (Aerolia) et de 10 ans chez Dassault. Ainsi les pièces affectées à l’entreprise ne sont produites que par elle, y compris celles qui font partie des avions assemblés à l’étranger. Ce qui en fait un marché fiable pour la prochaine décennie.

 

Néanmoins, l’entreprise reste fortement ancrée sur son cœur de métier, l’usinage de pièces critiques, à destination de tous les secteurs de l’industrie : télécoms, énergie, transports et agroalimentaire. Reconnue par les grands donneurs d’ordre comme AREVA, DUPUIS MECANIQUE est devenue fournisseur principal d’un des leaders mondiaux dans la robinetterie pour le secteur pétrolier et nucléaire. Dans le secteur agroalimentaire, elle gagne régulièrement des parts de marché avec des clients prestigieux comme Roquette, Bonduelle, Nestlé, Continentale Nutrition ou Royal Canin.

 

FINORPA, au premier tour de table en 2006

 

« FINORPA avait participé au premier tour de table visant à renforcer DUPUIS MECANIQUE en 2006. Je leur ai naturellement demandé de m’accompagner dans la deuxième vie de l’entreprise. Nous nous connaissions et notre relation est basée sur une confiance réciproque », confie Michel GANSEMAN.

Précédent Suivant