Actualités

Retour

11 févr. 2016

Finorpa accompagne la reprise des TRANSPORTS LOMBART

Finorpa accompagne la reprise des TRANSPORTS LOMBART

Les Transports Lombart ont changé de propriétaire en ce début d’année. Créée en 1977 à Anvin, l’entreprise familiale s’est spécialisée dans le transport routier de marchandises dans les domaines de l’agro-alimentaire, matériaux de construction, pulvérulent, produits agricoles. Pour accompagner cette transmission, FINORPA PP est intervenu à hauteur de 200 000 euros en emprunt obligataire, dans le cadre de son nouveau dispositif CRESCENDO PME, dont la holding créée pour la reprise de l’entreprise est la première bénéficiaire.

 

Une page se tourne pour les Transports Lombart avec le départ en retraite de Jean-Aimé LOMBART et de son épouse, détenteurs à 100 % du capital de la société. Le repreneur Philippe MAYEUR n’est pas un novice dans le métier.
A 46 ans, ce mécanicien de formation a démarré son expérience professionnelle en tant que conducteur routier puis formateur de conducteurs. Sa carrière a ensuite évolué vers des postes à responsabilités. Responsable logistique pour l’entreprise de transports Bekaert en 1998, il devient responsable en 2004 d’une agence de distribution de produits pharmaceutiques, CSP-Translab, puis responsable en 2008 du  réseau national. En 2011, Philippe MAYEUR devient Directeur Général d’Eurotranspharma, leader français du transport pharmaceutique. Depuis quelques années, il souhaitait reprendre une entreprise. C’est chose faite depuis le 11 janvier 2016.

 

Pendant 3 mois, l’ancien et le nouveau propriétaire travailleront ensemble pour gérer la période de transition. « Dans les 6 prochains mois,  ma priorité sera de pérenniser les emplois, de poursuivre un travail de qualité pour fidéliser nos clients et de renouveler une partie du parc. Ensuite, nous envisagerons  une réorganisation de l’administratif, avec notamment la mise en place de la gestion électronique des documents », explique Philippe MAYEUR. A terme, le nouveau repreneur envisage de diversifier son activité vers les marchés pharmaceutiques et frigorifiques et de la développer au-delà des frontières, notamment au Luxembourg et en Belgique. 

 

De belles ambitions pour lentreprise

 

Avec 49 salariés, les Transports Lombart disposent d’une flotte de 41 véhicules moteurs et de 48 semi-remorques, d’un atelier intégré et d’une station de lavage. En bonne santé financière, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 5 millions d’euros au 30 juin 2015. Le nouveau repreneur affiche de belles ambitions pour l’entreprise : « J’ai habité la région, je l’ai quittée et j’y reviens aujourd’hui pour développer cette entreprise qui évolue dans un secteur d’activité générateur d’emplois. Je suis optimiste. Dans les 5 ans, je compte doubler le chiffre d’affaires de l’entreprise et renforcer son effectif », indique-il.

Philippe MAYEUR compte bien inscrire son arrivée dans la continuité et le respect des valeurs humaines et familiales transmises par la famille Lombart, car, confie-il, « le capital humain compte plus que tout. Sans ses hommes, une entreprise ne saurait réussir. Je compte bien garder la culture et l’esprit de famille qui fait le succès de l’entreprise auprès de ses clients ».

 

FINORPA, le regard financier

 

« Je suis entré en contact avec FINORPA par l’intermédiaire du Réseau Entreprendre. Nous avons eu des échanges de grande qualité dès le début de notre relation, grâce au professionnalisme des équipes. Dans le cadre de la transmission, nous allons créer un comité stratégique dans lequel FINORPA aura sa place. Il est essentiel pour moi de m’entourer des bonnes personnes et notamment de FINORPA dont le regard financier m’est essentiel. Le chef d’entreprise est souvent un homme seul. Avec FINORPA à mes côtés, je suis bien accompagné et c’est plutôt rassurant », confie Philippe MAYEUR, Président des Transports Lombart.  

 

FINORPA lance Crescendo PME

 

Lancé en novembre 2015, CRESCENDO PME s’adresse aux PME de moins de 50 personnes et de moins de 10 M d’euros de chiffre d’affaires pour des montants compris entre 100 et 500 000 euros dans le cadre d’une première intervention et pouvant aller jusqu’à 750 000 euros en cas de seconde intervention. Sa cible est celle des PME en phase de développement, voire de transmission, qui jugent prématuré d’ouvrir leur capital. Avec ce nouveau dispositif d’intervention, l’objectif est d’obtenir un effet de levier sur d'autres financements. CRESCENDO PME est un produit non dilutif, les Obligations n’étant convertibles que sur volonté conjointe du dirigeant et de FINORPA.

Précédent Suivant